Bienvenue sur magnifix'carp®

0

Votre panier est vide

août 28, 2019

Présentation :

Le silure est un poisson de la famille des Siluridae. Cette famille est-elle même composée de 16 espèces. Le Silure Glane est celui qui nous intéresse plus particulièrement car c'est celui que nous, carpistes, avons le plus de chance de rencontrer.

Pouvant atteindre 5 mètres pour plus de 300kg en Europe centrale, le silure est le plus gros et le plus puissant d'eau douce de notre pays. Il peut, en France, mesurer près de 2m70 pour plus de 150kg.

Cependant, des spécimens toujours plus gros pris dans nos rivières nous laisse présager que le meilleur reste à venir. Son espérance de vie est d'environ vingt années. Apprécié par de nombreux pêcheurs par la puissance de ses combats, il en rendra d'autres fous par les casses qu'il occasionnera.

Avec son dos foncé et tacheté, son ventre blanc et sa tête massive dotée de 6 barbillons, le Silure est facilement reconnaissable. Sa faculté visuelle très faible est compensée par sa détection acoustique très développée.
Ce poisson est le poisson de pêche sportif par excellence.


Le silure

Histoire :

Le Silure est un poisson d'Europe centrale. Il a été introduit en France par un pisciculteur qui voulait observer ses capacités d'adaptation dans nos eaux en 1970. (Action interdite depuis 1985 par le ministère de l'écologie). Il a ensuite colonisé la majorité des rivières et des lacs Français.

Depuis les années 90, le silure représente la principale prise des pêcheurs professionnels sur le Rhône, la Saône, le Doubs, la Loire et la Garonne.

Habitat :

Introduit par l'homme en France, le Silure s'est propagé naturellement dans la majeure partie de nos eaux. On le retrouve dans les rivières les lacs, et dans certains plans d'eau. Naturellement, le silure est un poisson qui fuit la lumière. Il cherchera donc les zones les plus turbides et profondes de son milieu aquatique.

Nous le retrouverons donc souvent dans les fosses, les piles de ponts en rivières et sous les obstacles immergés. Cependant, son régime alimentaire et ses grands besoins l'obligeront à sortir de ses zones pour chasser.

Reproduction :

La maturité sexuelle du silure est à environ 4 ans à environ 50cm pour 4/5 kg. La reproduction commence lorsque les eaux atteignent les 20°C.

Le mâle sélectionnera une zone où elle fera une sorte de cavité recouverte de végétaux qui leur servira de nid. Le mâle massera alors la femelle en s'enroulant autour pour l'aider à évacuer ses ovules au nombre d'environ 20 à 30 000 œufs par kilo de poids vif. Ces ovules seront aussitôt fécondés. La femelle quittera alors la zone durant quelques jours en laissant le mâle seul surveiller les œufs. À son retour c'est le mâle qui partira vivre sa vie.

Les petits Silure auront une croissance rapide à savoir environ 2 à 3 kg par année.

Alimentation :

Omnivore et opportuniste par excellence, le Silure est souvent considéré comme le cochon de son plan d'eau. Principalement carnassier, il s'attaque principalement aux animaux vivant dans les mêmes zones que lui, à savoir, la brème, la tanche, et la carpe.

Cependant, son caractère le rend agressif sur tous les animaux capables de déclencher une vibration dans son milieu. Les rongeurs, les oiseaux, les vers en sont également victimes. Les animaux morts sont également intéressants pour le silure.

Prédation :

Comme pour la carpe, les insectes sont les principaux prédateurs du Silure. En effet, ceux sont eux, qui éliminent le plus d'individus dès lors que les œufs sont expulsés de la femelle. Ainsi, les Cyclopes, les Hémiptères, les Notonectes les Dytiques et autres Libellules font le plus de dégâts.

Ensuite, les oiseaux, viennent prendre la relève lorsque les poissons commencent à grandir. Les principaux prédateurs seront les Cormorans, les Martins-Pêcheurs, les Mouettes, les Poules d'Eau et autres Hérons.

En revanche, le Silure devient si gros, qu'il n'a plus de prédateur à l'âge adulte. C'est le principal prédateur de nos eaux !

N'oublions surtout pas que l'homme est également très impliqué dans la prédation de tous les animaux confondus !


Laisser un commentaire